Nouvel accord amiable entre la Suisse et la France : Le télétravail ne modifie pas le régime d’imposition des frontaliers


Votre contact

Dans le cadre de la crise liée au Covid-19, la Suisse et la France ont conclu le 13 mai 2020 un accord amiable provisoire, qui règle la question de l’imposition de leurs frontaliers respectifs qui font du télétravail. Pour ces frontaliers, les accords fiscaux conclus entre les deux pays continuent de s’appliquer comme précédemment, tant que les mesures sanitaires dues au Covid-19 restent en vigueur.

En raison des restrictions de déplacement imposées par les deux gouvernements, de nombreux travailleurs frontaliers qui résident en France et travaillent en Suisse, ou inversement, n’ont pas pu – ou ne peuvent toujours pas – se rendre physiquement sur leur lieu de travail habituel. La situation a dès lors suscité des interrogations sur un possible changement du régime d’imposition lié au télétravail, selon le Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales (SFI). La question était d’autant plus pertinente que, sur l’ensemble des frontaliers qui travaillent en Suisse, ceux qui résident en France sont les plus nombreux. Quelque 180’000 personnes viennent effectivement en temps normal exercer chaque jour une activité lucrative en Suisse.

Dans ce contexte, considérant que l’épidémie liée au Covid-19 présente un caractère exceptionnel et ponctuel, la Suisse et la France ont conclu un accord amiable qui précise les questions relatives à l’application des conventions fiscales actuellement en vigueur.

L’accord prévoit que les frontaliers qui sont désormais contraints de travailler à domicile continuent de bénéficier des mêmes régimes d’imposition qu’avant la crise. Ainsi, à des fins fiscales, les télétravailleurs frontaliers seront considérés comme s’ils s’étaient rendus physiquement à leur lieu de travail habituel. Si un contribuable ne souhaite cependant pas bénéficier de l’accord, il peut faire le choix d’une imposition dans son pays de résidence des revenus afférents aux jours où il y a travaillé.

Cet accord entérine donc la position de l’OCDE, publiée le 3 avril 2020, selon laquelle les circonstances exceptionnelles actuelles ne devraient pas entraîner de changements significatifs de la situation fiscale des salariés ou des employeurs en ce qui concerne l’imposition des revenus du travail.

Les dispositions de l’accord prennent ainsi effet rétroactivement à compter du 14 mars 2020 et s’appliquent jusqu’au 31 mai 2020 inclus. L’accord est reconductible tacitement à compter de cette date, à la fin de chaque mois. Il cessera de produire ses effets lorsque les deux pays auront mis fin à leurs consignes sanitaires restreignant ou déconseillant la circulation des personnes physiques. Les autorités françaises et suisses peuvent toutefois y mettre un terme avant cela par accord conjoint.

Des accords amiables du même genre devraient être conclus prochainement par le SFI avec d’autres pays voisins.


Partager l’article



les plus lus


Highlights

MLL Meyerlustenberger Lachenal Froriep SA

MLL est l’une des principales études d’avocats en Suisse, avec des bureaux à Zurich, Genève, Zoug, Lausanne, Londres et Madrid. Nous conseillons nos clients dans tous les domaines du droit des affaires. Nous nous distinguons en particulier par notre expertise sectorielle de premier ordre dans les domaines spécialisés techniques et innovants, mais aussi dans les industries réglementées.

MLL Meyerlustenberger Lachenal Froriep

Newsletter

MLL Real Estate Legal Update 02/22 avec des articles sur le thème de la transition énergétique, mais aussi une présentation de la nouvelle L-QIF, de la révision de l’Ordonnance fédérale sur les travaux de construction et une analyse portant sur les implications fiscales des restructurations de portefeuilles immobiliers.

Accéder à la Newsletter 01/22

S’inscrire

Notre histoire

MLL est une étude d’avocats suisse de premier plan dont l’histoire remonte à 1885. L’étude s’est développée à la fois de manière organique et par le biais de fusions stratégiques, dont la dernière a eu lieu le 1er juillet 2021 entre Meyerlustenberger Lachenal et FRORIEP.

Cette fusion fait de MLL, une nouvelle entité combinée, l’un des plus grands cabinets d’avocats d’affaire de Suisse, avec 150 avocats répartis dans quatres bureaux en Suisse et deux bureaux à l’étranger, à Londres et à Madrid, au service de clients recherchant des conseils en droit suisse.

Notre étude a un profil international fort et réunit un leadership et une expertise reconnus dans tous les domaines du droit qui touchent le monde des affaires aujourd’hui, avec un accent sur les secteurs de la haute technologie, l’innovation et la réglementation.

A propos de nous
 

Publications

Cliquez ici pour accéder à nos dernières publications.

COVID-19

Lisez toutes nos mises à jour juridiques sur l’impact de COVID-19 pour les entreprises.

COVID-19 Information

Postes vacants

Vous cherchez un nouveau défi ?

Nos équipes talentueuses et ambitieuses sont motivées par une vision commune pour réussir. Nous apprécions la communication ouverte et directe à tous les niveaux de l’organisation dans un environnement de travail favorable.

Postes vacants

Nouvelles de l’étude

Cliquez ici pour les dernières nouvelles de l’étude.

Notre équipe

L’environnement réglementaire et technologique exige continuellement des entreprises qu’elles s’adaptent et évoluent.
MLLL compte plus de 150 avocats, qui innovent en permanence et cherchent constamment à améliorer leur pratique. Nous adoptons de nouvelles idées et technologies, en associant notre riche expertise à une pensée créative et réactive. Grâce à notre approche pratique, nous mettons en œuvre des solutions viables pour répondre aux défis juridiques les plus complexes.

A propos de nous notre équipe.

Droit de l’immobilier et de la construction

Découvrez nos articles au sujet du droit de l’immobilier et de la construction.
Droit de la construction

MLL sur les médias sociaux

Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter.